Sélectionner une page
Il y a beaucoup de facteurs à considérer avant de peinturer un revêtement extérieur en brique. Ce que certains peintres improvisés ne font pas toujours, avec les mauvais résultats que cela peut donner. C’est d’ailleurs ce qui fait dire à plusieurs que la peinture et les briques ne font pas bon ménage. Leur raisonnement est le suivant. Briques et mortier son poreux, ils absorbent plus ou moins l’humidité et, par temps sec, ils ont la propriété d’évacuer cette humidité. Ce processus de rééquilibrage inhérent à ces matériaux assure la stabilité de la maçonnerie. En les peinturant, on altère ce processus; scellé d’un côté, le mur de brique peine à sécher. D’où sa dégradation accélérée sous l’effet du gel et des moisissures. Ce raisonnement n’est pas faux. Aujourd’hui, toutefois, rejeter systématiquement la peinture comme solution pour rafraîchir un mur de brique est une erreur. Les méthodes d’inspection, les techniques que les enduits ont évolué, sans compter que cette solution est nettement moins coûteuse que remplacer la brique, et la solution se trouve alors du côté des teintures haute technologie. Ces teintures pénètrent dans les surfaces et s’y cristallisent sans former de pellicule pouvant diminuer l’assèchement naturel de la maçonnerie.